Résume

Il est minable et témoigne d’un petit esprit que les organismes tellement riches comme la RATP profitent des gens qui n’ont pas de ressources et dont la vie quotidienne dépend fortement de la possibilité de se déplacer.

Depuis les premiers appels téléphoniques, début mars, j’ai dépensé au moins 130€:

– d’abord pour les appels qui n’aboutissent jamais (en moyenne 3 € par appel, qui sont encaissés par l’opérateur téléphonique et par le STIF),

– ensuite pour l’achat des carnets de tickets de métro (13,30 € par carnet).

Je participe donc, comme SDF, à l’accroissement des bénéfices nets et du chiffre d’affaires de la RATP et de la SNCF (cf. paragraphe SNCF, STIF, RATP), et, en plus, à la réduction des dettes de la SNCF. Un monde à l’envers.

Et il est incompréhensible de savoir pourquoi la RATP ou le STIF traînent ou laissent traîner les dossiers des semaines, voire des mois.

J’ai envoyé mon dossier (N° 3370702) à l’agence « Solidarité Transport Île-de-France » le 27 mars 2013 avec « les éléments nécessaires à l’enregistrement complet… ».

Ce n’est quand même pas hyper compliqué d’enregistrer quelques éléments dans un ordinateur !

J’attends et j’ai de plus en plus mal aux pieds (cf. paragraphe 1.5.).

Jean-Paul II (« n’ayez pas peur! »), ah non, Jean-Paul HUCHON, le Président de la Région Île-de-France et Président du STIF écrit dans sa lettre d’accompagnement du… ah ! la lettre n’est pas datée (mais elle est arrivée, non, envoyée, avec cette fameuse feuille de renseignement le 19/03/2013. J’ai l’ai reçu seulement autour du 27/03/2013. Bizarre) :

«  Parce que se déplacer est un droit fondamental… j’entends construire jour après jour une Île-de-France plus solidaire… ».

C’est pratiquement aussi bien que la célèbre phrase de Jean-Paul II, n’est-ce pas ?

On ne comprend pas non plus pourquoi un SDF ou un demandeur d’emploi n’a pas la possibilité de la gratuité des transports communs dès qu’il reçoit le RSA (Le STIF demande notamment le N° allocataire de la CAF !) ou dès qu’il est inscrit à Pôle Emploi.

C’est au début d’une carrière de SDF ou de demandeur d’emploi qu’il faut se déplacer fréquemment !

Enfin, combien coûte un SDF en plus dans une rame de métro/RER ou dans un bus ? 70 kilos de plus à transporter, ça fait combien de Milliwatts ou des Millilitres de diesel en plus ? Ce sont en quelque sorte des coûts périphériques pour la RATP, pratiquement pas de dépenses supplémentaires. De plus et dans tous les cas, les gens sans revenus ne peuvent pas se payer les déplacements : ils marchent (ou ils trichent).

Donc, le Passe NAVIGO gratuit ne coûte pratiquement rien à la collectivité hormis les frais de gestion.

Par ailleurs, j’ai détaillé mon périple dans l’annexe 4 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s