…et les Autres

Les Autres, ce sont les VIP, les Very Important Person (terme anglo-saxon) et les ADF (Avec Domicile Fixe).

Comme les SDF, les VIP sont souvent invités gratuitement à déjeuner, à dîner. Souvent dans des loges avec des serveurs. Et comme les SDF, les VIP ne payent pratiquement jamais : un invité, on ne le laisse pas payer !

On apprend par ailleurs (Le Parisien du 24/04/2013, N° 21 344, pages 26 et 27) qu’au stade du « Parc des Princes », le nombre de places « VIP » sera bientôt doublé. De 2000 (actuellement) à 3000 l’an prochain et à 4000 en 2015, soit 10 % de sa capacité. Les VIP auront donc à leur usage encore plus de salons de réception, de dîners, de loges individuelles.

PSG-VIP

Et parfois, au festival de Cannes par exemple, on les invite dans des boutiques de luxe pour leur offrir encore plus de cadeaux. Un peu comme les cadeaux qu’on offre aux SDF à Noël et à Pâques.

Qui sont alors ces étranges « Personnes » ? En quoi se distinguent-elles d’un SDF? Comment les repérer?

Pas si difficile. On a besoin d’une télé. Là, on les voit pratiquement tout le temps : dans les journaux de 20 heures, sur les plateaux, dans les shows. Là ils rient tout le temps, ils blaguent et parfois, ils racontent des choses drôles sur leur vie artistique ou privée.

Une autre approche consiste à acheter des revues de presse et de « people ». Là aussi, on voit beaucoup de VIP, parmi quelques tragédies ordinaires de gens ordinaires.

Mais ce sont d’ailleurs les seules choses qui distinguent vraiment les VIP des SDF. Prenons les impôts. Ni les SDF, ni les VIP ne les payent. A un détail près : les SDF ne peuvent pas payer, les VIP ne veulent pas. Probablement, la majorité des SDF et des demandeurs d’emploi paieraient volontiers avec beaucoup « d’estime pour eux-mêmes » des impôts, si seulement ils pouvaient sortir de leur situation économique, si réjouissante (vacances en permanence, loisirs gratuits dans les parcs et squares toute la journée, etc.).

En réalité, les VIP sont aussi des SDF : sans domicile fixe.

Ils ont un studio à New York, un duplex à Paris, un chalet dans les Alpes suisses, et un appartement aux Maldives, à Dubaï (« The Palm », « The World ») ou en Russie. Des nomades modernes qui ne restent jamais plus longtemps à un endroit que quelques semaines (pour faire des vacances).

Ah, il subsiste une différence entre VIP et SDF : un VIP n’a pas besoin d’un pass NAVIGO. Il se déplace en avion, en taxi, en limousine noir, en 4×4 (aussi noir) ou… à scooter de luxe !

Un VVIP, c’est un Very Very Important Person. Mondialement connu. Pas comme Johnny qui n’est connu qu’en France, en Belgique et au Québec. Comme Obelix ! Obelix est un VVIP. Il a des amis partout dans le monde. Et il ne paye  pas non plus d’impôts. Comme un SDF ce qui confirme notre supposition ci-dessus. Obelix est drôle : il prend son scooter, même quand il est bourré. Il pourrait se payer un taxi ou s’acheter une Rolls Royce avec deux chauffeurs. Ou encore marcher à pied ! Bon, c’est aussi risqué quand on est bourré. Mais non, il prend son scooter. On peut juger une telle attitude (prendre son scooter quand on est bourré) comme con. Ou comme ridicule. Ou comme pathétique. Hum, non. Plutôt comme con et ridicule et pathétique.

Obelix

Et les ADF ? Eux, ils n’ont rien gratuit. Et payent des impôts. Ils ont un domicile fixe. Souvent un seul. Ils se lèvent tôt, vont tous les jours au boulot, payent leurs pass NAVIGO et remplissent mal les feuilles des enquêtes du STIF et de la DRIEA (cf. annexe 3).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s